LA THÉORIE DE LA BALLE MAGIQUE :

1 BALLE POUR 7 BLESSURES

Schéma tiré du film "JFK" : une seule balle aurait blessé le président Kennedy et le gouverneur Connally à 7 endroits différents.
Schéma tiré du film "JFK" : une seule balle aurait blessé le président Kennedy et le gouverneur Connally à 7 endroits différents.

Présentation de la théorie de la Balle Magique

  1 balle pour 7 blessures. Oui, vous ne rêvez pas ! Une bonne blague de ma part, un canular ? "Not at all !". En fait, ce que la grande majorité des défenseurs de la théorie du complot se plaisent à appeler "théorie de la Balle Magique" est beaucoup moins irrationelle qu'elle n'y paraît. De tous les sites (et auteurs) partisans de la conspiration, ce site doit être un des rares à affirmer que cet élément ne vient en aucun cas prouver le complot. Bien au contraire.


  Sans compter le coup mortel, 7 blessures furent retrouvées sur les corps de Kennedy et Connally (2 blessures pour Kennedy, 5 pour Connally).

  Rappelons que, d'’après le rapport de la Commission Warren, Lee Harvey Oswald tira 3 balles sur le président Kennedy depuis le cinquième étage du dépôt de livres scolaires, non pas lorsque le convoi était sur Houston Street et lui faisait face (donc se rapprochait de lui), ce qui aurait été le choix le plus judicieux, mais lorsque la voiture présidentielle descendait Elm Street et lui tournait le dos (donc s’éloignait de lui). La version officielle est très claire sur ce point : les 3 balles tirées venaient toutes de derrière, sans exception.

 

  D'après la Commission Warren (version officielle), le premier ou le second coup de feu (elle fut incapable de déterminer lequel) atteignit le président dans le haut du dos et ressortit par la trachée. Celui-ci porta instantanément ses mains à sa gorge, après quoi Connally, également blessé, cria : « Oh non, non, non ! Mon Dieu ! Ils vont tous nous tuer ! »
  L'autre coup de feu (premier ou deuxième) manqua sa cible, et un éclat de cette balle vint blesser un témoin à la joue droite, James Tague, qui se situait alors au niveau du pont, à environ 160 mètres du TSBD et une centaine de mètres de la limousine.
  Le troisième coup de feu fit exploser le cerveau de JFK.

 

  Le constat est donc le suivant : officiellement, 3 balles sont tirées, mais l’une d’entre elles manque complètement la voiture et blesse le témoin James Tague. Par conséquent, seules deux balles ont pu toucher Kennedy et Connally (c'est ce que dit le rapport Warren). Et on sait que la troisième est la balle fatale qui atteint le président à la tête : de ce fait, si l’on en croit le rapport Warren, cela signifie que sur les 3 balles officiellement tirées, une seule – la première – peut expliquer les... 7 blessures retrouvées sur Kennedy et Connally ! 1 balle pour 7 blessures ! Cela paraît fou, je vous l'accorde. Et pourtant... Retour sur la théorie de la Balle dite "Magique".

 

  Tout d'abord, de nombreux "complotistes" ont essayé d'avoir un raisonnement rationnel en suggérant qu'une balle n'avait pas pu créer 7 blessures. Autrement dit, lesdites 7 blessures auraient été créées par au moins 3 balles, soit un total de 5 à 6 coups de feu, ce qui prouverait de manière incontestable le complot. Je suis sûr que vous vous dites exactement la même chose, et que vous pensez que je vais avoir le même raisonnement (je l'ai eu pendant longtemps). Eh bien... pas du tout ! Bien qu'étant certain que le président fut victime d'une conspiration, je suis persuadé que la Balle Magique n'a rien de magique. Explications (car elles sont nécessaires).

 

  Les défenseurs du rapport Warren accusent sans arrêt les partisans du complot de ne sélectionner que ce qu'il leur plaît. Ces accusations sont justifiées pour certains, totalement infondées pour d'autres. Mais, comme en atteste la partie consacrée au livre du pro-versio officielle François Carlier, les "warrenistes" feraient bien de balayer devant leur porte de temps en temps... Toutefois, ils ont, je pense, entièrement raison en ce qui concerne la "Balle Magique".

  En effet, les défenseurs de la conspiration dont je fais partie rappellent régulièrement qu'une cinquantaine de témoins affirmèrent avoir entendu des coups de feu provenant du Grassy Knoll. Les témoignages sont donc extrêmement importants. Or, dans le cas de la Balle Magique, les "complotistes" assurent qu'une seule balle n'a pas pu créer 7 blessures, que ces 7 blessures furent donc occasionnées par 3 ou 4 balles, et que donc, ajoutées au coup mortel et à la seconde balle qui manqua la voiture, plus de 5 balles furent tirées (ce qui prouverait le complot de manière absolument incontestable).

  Problème : sur les 216 témoins que j'ai pu recenser, les trois quarts déclarèrent avoir entendu exclusivement ou probablement 3 coups de feu (à noter qu'une cinquantaine ne furent pas interrogés à ce sujet). Cet élément étant l'un des premiers qui va servir à prouver qu'il n'y eut que 3 balles tirées, mes "collègues" ont la (très) fâcheuse habitude de... l'ignorer délibérément ! Cette attitude leur fait perdre de leur crédibilité : d'un côté ils martellent que près de 50 témoins confirment la présence d'un tireur derrière la picket fence, de l'autre ils ignorent les nombreuses dépositions (plus de 120) qui prouvent que seules 3 balles furent tirées (et non, 5, 6, 7... ce qui aurait constitué une preuve indiscutable du complot). Rendons-nous donc à l'évidence et commençons par nous baser sur les témoignages des personnes qui étaient sur place, qui ont tout entendu :3  coups de feu furent tirés, et pas un de plus.

 

 

Dernier rappel pour que les choses soient bien claires :

Officiellement, 3 balles sont tirées :

  1. la première blesse Kennedy et Connally.
  2. la deuxième manque la limousine présidentielle.
  3. la troisième tue Kennedy.
  4. Or, sans compter le coup mortel, 7 blessures sont relevées sur les corps de Kennedy et Connally. Autrement dit, la Commission Warren veut nous faire croire qu'une seule et unique balle – la première – a pu occasionner 7 blessures ?!!!

 

 

La "Balle Magique" : théorie insensée ou fait avéré ?

  Depuis que je suis tombé dans la marmite JFK, je n'ai jamais cru à une telle théorie. Cela m'amusait même de voir ces "warrenistes" qui tentaient désespéremment de trouver des arguments pour prouver que cela était possible : la science peut le prouver (ce à quoi Garrison répond à juste titre dans le film JFK : "La physique théorique peut prouver qu’un éléphant peut rester suspendu à une falaise la queue accrochée à une pâquerette"), blablabla... En l'occurrence, dans l'affaire JFK, la science doit être notre seule source d'arguments lorsqu'on sait que plusieurs expériences se contredisent.

   Pourtant, il y a quelque temps, j'ai eu comme qui dirait une "révélation" : et pourquoi pas, après tout ? Deux hommes placés l'un devant l'autre + un poignet placé à la hauteur du buste du deuxième homme, ça fait pas mal de blessures. Tout est parti de là. Et aujourd'hui, je suis convaincu de la véracité de cette fameuse théorie. Ai-je perdu la raison, êtes-vous en train de vous demander ? Honnêtement, je ne pense pas. Mais si vous lisez les lignes qui suivent et que, à la fin, la théorie de la Balle Magique commence à devenir dans votre esprit un fait, c'est probablement que non.

 

  Premièrement, il faut bien clarifier un point essentiel : l'expression "7 blessures" peut être trompeuse. En effet, rappelons, même si cela peut paraître évident, qu'une balle tirée dans un corps mou et de faible épaisseur occasionera forcément deux blessures : une d'entrée et une de sortie (à moins, bien entendu, que le corps ne fasse plusieurs mètres d'épaisseur, ce qui, si je ne m'abuse, n'était ni le cas de Kennedy ni celui de Connally). Par conséquent, une balle tirée dans deux corps (ici JFK et Connally) qui se font plus ou moins face occasionera... quatre blessures (perspicace !). On arrive donc à 1 balle = 4 blessures. Or, lorsqu'un troisième corps (ici le poignet de Connally) s'ajoute aux deux premiers et est à peu près dans l'alignement de ces derniers, la balle qui traversera ces trois corps occasionera... 6 blessures (je sais, mon sens de déduction n'est pas donné à tout le monde !). On arrive donc à 1 balle = 6 blessures. Quant à la dernière (la septième), on ne peut la considérer comme étant une véritable blessure : après avoir brisé le poignet de Connally, elle dévie légèrement de sa trajectoire initiale (rien d'irrationnel, elle vient de traverser 3 corps) pour se loger dans la cuisse gauche du gouverneur texan, sans toutefois la transpercer de part en part (sa vitesse ayant été considérablement réduite après avoir occasionné – excusez du peu ! – 6 blessures). Et voilà ! 1 balle = 7 blessures. Simple, non ?

  Le problème dans la théorie de la Balle Magique / Unique, c'est que les 7 blessures semblent être à des endroits complètement différents (voir le dessin ci-dessous tiré du film JFK).

 

 

  Malheureusement, ce dessin n'est pas fiable, tout simplement parce qu'il représente Connally comme étant exactement en face de Kennedy. Or, ce n'est pas vraiment le cas. Voici la vraie disposition (image tirée de la remarquable animation 3D de Dale Myers) :


 

  On le voit bien ici, Connally était en réalité légèrement décalé par rapport à Kennedy. De plus, le gouverneur texan était légèrement tourné sur sa droite. En conséquence, son aisselle droite (par où la balle est rentrée) était exactement dans l'axe de la balle qui sortit par la gorge de Kennedy après être rentrée par le haut de son dos.


 

  Bien que la reconstitution de Dale Myers ci-dessus soit on ne peut plus claire, reprenons la "chevauchée" de la balle blessure par blessure :

  1. Elle rentre dans le corps de Kennedy par le haut de son dos (le dessin du film JFK est erroné : la balle entre dans le dos de Kennedy beaucoup plus haut, ce qui fait qu'elle ne remonte absolument pas pour sortir par sa gorge).
  2. Elle continue somme toute logique sa course (elle ne zigzague en aucun cas, contrairement à ce que montre le schéma, qui n'a pas pris en compte le décalage de Connally par rapport à Kennedy)
  3. Elle rentre alors dans le dos Connally par l'aisselle droite, et, avec le choc, va s'incliner légèrement vers le bas, comme le montre l'image ci-dessus.
  4. Puis elle ressort par sa poitrine droite, brisant au passage la cinquième côte du gouverneur...
  5. ... avant de pénétrer dans son poignet droit (qui est atteint par la balle pour la simple et bonne raison, comme nous l'avons dit, que celle-ci, en rencontrant le dos de Connally, s'est inclinée vers le bas)...
  6. ... d'où elle ressortira enfin.
  7. Légèrement déviée (normal, elle vient de briser un poignet !), elle part vers la gauche et se loge dans la cuisse gauche de Connally. On retiendra toutefois qu'il est difficile d'établir à quel point elle fut déviée, selon que le poignet droit du gouverneur se trouvait près de sa cuisse gauche ou de sa cuisse droite. Or, le film de Zapruder ne permet pas d'apporter une réponse certaine, les portières de la limousine ne laissant visible que le haut des corps de ses occupants.


  Alors, c'est sûr, débiter crûment la théorie de la Balle Magique, élément prouvant a priori le complot, convaincra instantanément l'opinion publique non informée, qui se moquera bien du fameux "1 balle pour 7 blessures". Mais, après avoir appliqué la plus enfantine des logiques, on se rend compte que c'est parfaitement possible.

  CEPENDANT ! – car il y a un cependant –, montrer que c'est possible est une chose, nous venons de le faire, prouver que c'est exactement ce qui s'est passé en est une autre. En effet, si 7 blessures peuvent être occasionées par une seule et même balle, elles peuvent également l'être par 2, 3, 4, 5, 6 ou 7 balles. 

  Pour prouver de manière incontestable (à mes yeux tout du moins) que la Balle Magique est tout ce qu'il y a de plus réel, il faut visionner la référence des pièces à conviction : le film de Zapruder.

  On le voit parfaitement sur la vidéo ci-dessous, au moment même où Kennedy est touché pour la première fois et porte les mains à son menton, Connally "sursaute" car touché (ne pas croire qu'il sursaute en voyant JFK porter brusquement les mains à son menton : il ne le voit pas !). De plus, au moment même où le président est touché, le revers droit de la veste du gouverneur se soulève brusquement, preuve qu'une balle vient de la traverser (voir vidéo ci-après entre la seconde 5 et la seconde 6). Cela montre que la balle qui a touché le gouverneur texan est la même que celle qui a blessé JFK à la gorge.

 

  Concernant le nombre de balles tirées et la provenance de certaines d'entre elles, le film JFK est complètement dans le faux.

  Premièrement, il prétend que six balles furent tirées (en se basant uniquement sur la déposition de Jean Hill, qui entendit entre quatre à six coups de feu !), bien que, sur 216 témoins (les chiffres qui suivent son susceptibles de varier très légèrement selon les sources) :

  • 123 entendirent uniquement 3 coups de feu (pas un de plus, pas un de moins).
  • 11 entendirent "soit 2, soit 3, soit 4 coups de feu".
  • 4 entendirent "1 ou 2 coups de feu ou plus" (on peut légitimement relier ces dépositions avec la catégorie précédente).
  • 5 ne furent pas en mesure de dire combien de coups de feu avaient été tirés.
  • 45 ne furent pas interrogés quant au nombre de coups de feu tirés.
  • 28 ne parlèrent jamais de 3 coups de feu (en général 2 ou 4).

  28 ! 28 témoins sur 216, c'est-à-dire 13 %, entendirent un nombre de coups de feu différent de 3. Ils entendirent en général 2 ou 4 coups de feu, ou bien 4 coups de feu ou plus. Mais, 4 étant très proche de 3, on peut envisager le fait qu'un bon quart – si ce n'est un tiers – de ces témoins aient tout simplement mal analysé le nombre de tirs ou aient été trompés par les échos. 

 

  Deuxièmement, le film JFK (et pas que lui, plusieurs auteurs soutiennent la même chose) affirme que le tir qui blessa Kennedy à la gorge fut tiré de devant, et que Connally ne fut pas blessé par ce premier tir. Si, sur le film de Zapruder, le gouverneur était resté statique, il aurait été évident qu'il n'avait effectivement pas été touché par la première balle, ce qui prouverait par la même occasion que le tir qui atteignit Kennedy à la gorge aurait été tiré de devant : en effet, une balle provenant de l'arrière serait sortie par l'avant de la gorge de JFK pour ensuite traverser Connally (c'est d'ailleurs ce qui s'est passé), alors qu'une balle tirée de devant serait sortie par la nuque du président et aurait fini probablement sa course dans l'herbe ou sur un témoin. Or le gouverneur texan n'est absolument pas resté statique (voir vidéo ci-dessous) : bien au contraire, il a violemment "sursauté", ce qui montre qu'il a été touché en même temps que le président, c'est indiscutable. L'hypothèse d'un tir provenant de devant est donc à rejeter.

 

  

   Bref, il faut se rendre à ce qui semble constituer l'évidence : les 7 blessures retrouvées sur les corps de Kennedy et de Connally furent occasionnées par une seule et même balle, la Balle Unique.

  Mais, comme une image vaut mieux que mille mots, voici en quelque sorte la conclusion de cette partie : l'animation 3D de Dale Myers (en anglais, mais on comprend facilement).


Incohérences

La balle retrouvée pratiquement intacte

  Cet élément vient légitimement remettre en question la théorie de la Balle Unique : comment expliquer que la balle qui a officiellement occasionné pas moins de 7 blessures fut retrouvée pratiquement intacte, comme le montre l'image ci-dessous ?


La balle qui, d'après la Commission Warren, a occasionné 7 blessures.
La balle qui, d'après la Commission Warren, a occasionné 7 blessures.

 

  Comme ça, on pourrait se dire qu'il est impossible que cette balle ait créé 7 blessures : elle semble être comme neuve ! En réalité pas tout à fait.

  Il est tout d'abord nécessaire de préciser que cette photographie est quelque peu trompeuse : en réalité, la balle est aplatie et légèrement courbée. De plus, ayant rencontré trois corps, du plomb a été extrudé par sa base, ce que la photographie ci-dessus ne permet pas de voir. La vue de face, en revanche, le montre bien.


Vue de face. La balle est légèrement déformée et du plomb a été extrudé par sa base.
Vue de face. La balle est légèrement déformée et du plomb a été extrudé par sa base.

   Toujours pas convaincu ? Très franchement, je ne le serais pas non plus si on s'arrêtait là. D'ailleurs, pour couronner le tout et faire (théoriquement) passer la thèse de la Balle Unique pour erronée, on se doit de préciser que plusieurs tests ont montré qu'une balle identique à celle-ci tirée dans un poignet humain ou des carcasses de chèvres ressortait dans un état lamentable. Alors comment accepter la version officielle ? Deux éléments majeurs pour cela :

  • la Balle Unique a, certes, officiellement traversé trois corps pour un total de 7 blessures. Toutefois, une bonne partie de ces blessures furent localisées sur des parties corporelles très peu résistantes : c'est le cas du cou de Kennedy (tissus très mous) et de la poitrine de Connally (certains seront cependant surpris que la balle soit ressortie intacte après lui avoir brisé sa cinquième côte, mais cela n'a, en réalité, rien d'étonnant : la côte est un os peu résistant).
  • les tests consistèrent à tirer une balle directement dans un poignet (soit à une vitesse d'environ 520 m/s), et donc sans aucun obstacle entre le fusil et le poignet. Or, dans le cas de l'assassinat de Kennedy, la balle traversa auparavant deux corps (JFK et Connally). Par conséquent, au fil des blessures qu'elle occasionna, sa vitesse diminua de plus en plus, ce qui fait qu'elle pénétra dans le poignet du gouverneur à une vitesse près de deux fois inférieure à celle initiale (environ 270 m/s contre 520 m/s). De ce fait, le choc fut beaucoup moins violent que lors des expériences réalisées ultérieurement, ce qui explique le fait que la Balle Unique ait été nettement moins affectée que celle utilisée pour les tests.

   

 

Les trous d'entrée et de sortie dans les vêtements

  Deux éléments troublants s'ajoutent à l'histoire.

 

  • Connally portait une chemise et une veste par-dessus. Le problème, c'est que, comme on peut le voir sur les images ci-dessous, le trou de sortie de la chemise est situé 13 centimètres plus haut que celui de la veste.


 

  Autrement dit, la balle semble avoir chuté de 13 centimètres après être sortie de la chemise de Connally pour sortir de la veste de celui-ci, bien que la veste soit directement en contact avec la chemise. Ceci est bien entendu inadmissible. Les "complotistes" se servent de cet élément pour avancer l'hypothèse que les blessures constatées sur le buste de Connally furent créées par plusieurs balles. Mais inutile de développer pour être catégorique sur le fait que cette théorie est complètement fausse : on ne releva qu'un trou d'entrée et qu'un trou de sortie sur les vêtements du gouverneur, impliquant une seule balle.

  Mais alors comment expliquer le fait que le trou de sortie de la veste soit largement décalé par rapport au trou de sortie de la chemise ? C'est plus simple qu'il n'y paraît. Comme nous l'avons évoqué précédemment, en regardant attentivement le film de Zapruder et au ralenti, on s'aperçoit que le revers de la veste de Connally se soulève au moment même où Kennedy est blessé à la gorge (Dale Myers en parle également dans la vidéo ci-dessus). De toute évidence, ce "phénomène" est créé par la balle qui vient d'entrer dans le dos du gouverneur. En tout cas, on ne voit pas autre chose (certains évoquent parfois un coup de vent, ce qui serait tout de même un "merveilleux" hasard, car cela voudrait dire que le vent aurait soulevé la veste du gouverneur au moment exact ou la balle le blessait dans le dos). Par conséquent, la veste est remontée, contrairement à la chemise qui, elle, ne bouge pas, d'où ce décalage constaté une fois que la veste est dépliée.


  • Il existe un autre "problème", tout à fait similaire, qui concerne cette fois-ci JFK. Si l'on en croit la théorie de la Balle Unique, la balle est rentrée par le haut du dos de Kennedy. Or, certains défenseurs du complot ont trouvé que le trou d'entrée relevé sur sa veste était situé un peu plus bas que le trou d'entré relevé sur son corps. Autant la remarque est tout à fait pertinente pour Connally (voir ci-dessus), autant elle est beaucoup plus discutable pour Kennedy, comme le montre l'image ci-dessous :

 

À gauche, l'arrière de la veste du président. À droite, le dos du président. Entouré en rouge, le trou d'entrée de la balle.
À gauche, l'arrière de la veste du président. À droite, le dos du président. Entouré en rouge, le trou d'entrée de la balle.

 

  Le décalage – si tant est qu'il y en ait un (personnellement je n'en vois pas) – n'est vraiment pas flagrant (rien à voir avec le cas de Connally).

  Mais admettons qu'il existe bel et bien. Pour autant, le problème n'en est pas un. En effet, il y a là aussi une histoire de veste (pas de chemise cependant) encore plus simple que pour le gouverneur texan. Comme on peut parfaitement s'en rendre compte sur la photographie ci-dessous, l'arrière de la veste de JFK était remonté au niveau du cou : de ce fait, lorsque l'on déplie la veste, on a l'impression que la balle est rentrée plus bas qu'en réalité.


Photographie de Robert Croft. On remarque que la veste du président est remontée au niveau du cou.
Photographie de Robert Croft. On remarque que la veste du président est remontée au niveau du cou.

 

  Il n'y a donc aucune incohérence qui tienne du point de vue des trous d'entrée et de sortie dans les vêtements et corps de Kennedy et Connally.


J'apprécie énormément vos commentaires. Cependant, dans un simple souci d'organisation du site, si vous souhaitez donner votre avis sur le site en général, préférez le Livre d'or ou contactez-moi.

 

écrire commentaire

Commentaires: 37

  • #1

    Sined (samedi, 19 novembre 2011 11:49)

    Vous expliquez que vous croyez à la théorie dite de la "balle magique". Mais que faites-vous dans ce cas du témoignage du gouverneur Connally, qui a toujours affirmé avoir été blessé par une autre balle que celle qui a touché Kennedy à la gorge? En 1966, il déclarait dans "Life": "Je sais absolument qu'une balle a causé la blessure du président et qu'un tir séparé m'a touché. Je ne changerai jamais d'opinion". La femme du gouverneur a toujours affirmé la même chose. Cela voudrait-il dire que le gouverneur a menti? Qu'il s'est trompé? Je n'ose pas croire qu'il était aussi dans le complot!! Qu'en pensez-vous?

  • JimdoPro
    #2

    jfk-officielverite (samedi, 19 novembre 2011 14:43)

    Bonjour Simed,
    Merci pour ton message. Je sais bien que je me répète par rapport à ce que je martèle tout au long de cette page, mais je me dois de le préciser : Connally, comme la très grande majorité des personnes présentes sur Dealey Plaza, a témoigné devant la Commission Warren avoir entendu 3 coups de feu, et pas un de plus. Par conséquent, si une balle a touché Kennedy à la tête, et que l'autre a touché James Tague, les sept blessures n'ont pu être occasionnées que par la balle restante.
    Mais, pour aller plus loin, je peux aussi te citer un autre de ces témoignages qui va totalement à l'encontre de celui que tu me rapportes : "J'ai pensé que c'était un tir de fusil... J'essayais de voir si quelque chose s'était passé dans la voiture... ce n'est seulement que quelques instants après que je dis 'Oh, non, non, non !" C'était après que j'eusse réalisé que j'avais été touché, et puis j'ai dis "Mon Dieu, ils vont tous nous tuer !” On en vient donc à cette conclusion : étant donné que, sur le film de Zapruder, on voit très clairement Connally dire "Mon Dieu, ils vont tous nous tuer" quelques instants après que Kennedy soit touché à la gorge, Connally est touché en même temps que Kennedy, dit “Oh, non, non, non ! » et crie « Mon Dieu, ils vont tous nous tuer ! »
    En tout cas, il est avéré que les témoignages de Connally ont la fâcheuse tendance de se contredire. C'est pourquoi, comme François Carlier, auteur que je critique pourtant ouvertement, je pense que les déclarations qui ont le plus de valeur sont celles qui ont suivi l'assassinat, c'est-à-dire les témoignages devant la Commission Warren, et non des interviews réalisés dans les années 60, 70, 80 et 90.

  • #3

    Mike (dimanche, 01 avril 2012 13:44)

    Tu me fais rire avec ta théorie 1 balles 7 blessures.
    Et tout ceux qui penses la même chose, refaite vos classes, vous connaissez rien sur les armes à feu.

  • #4

    Stephan (dimanche, 01 avril 2012 14:08)

    Je suis du même avis que Mike, pour être un chasseur depuis plus de 30 ans au petit et gros gibier, avec plusieur sorte d'armes à feu, que ce soit carabine ou fusil, que ce soit du petit ou gros calibre du 22 magnum au .300 magnum, aucune balle qui touche à un os (vertebre flotante ou fixe, etc) sort toute diforme. Donc tout ceux qui crois en ce que tu viens de raconté, et bien ne devrait pas. as-tu déjà tirer au moins avant de prétendre connaitre ça ?????

  • JimdoPro
    #5

    jfk-officielverite (dimanche, 01 avril 2012 15:17)

    Mike, je suis ravi d'avoir au moins eu le mérite de te faire rire sur un sujet aussi tragique, mais tu n'apportes pas d'argument.

    Stephan, non je n'ai jamais tiré, mais je ne vois vraiment pas en quoi cela change la donne. Premièrement car ce n'est pas moi qui ai inventé tout seul les hypothèses ci-dessous, je ne fais que reprendre des arguments avancés par des chercheurs. Deuxièmement, même si j'avais tiré une fois, cela n'aurait pas fait de moi un expert. Troisièmement, je n'ai pas besoin d'avoir tiré une fois pour voir, entre autres, que Connally réagit en même temps que Kennedy ou que le veston de JFK était relevé... Pourtant, à te lire, on a l'impression qu'à partir du moment où on n'a jamais tiré, on ne peut pas parler ? Si tu suis cette logique, comme nous n'étions pas présent sur Dealey Plaza le jour de l'assassinat, rien ne nous dit que des coups de feu furent tirés depuis le TSBD ou le Grassy Knoll. Nous n'étions pas là, nous ne pouvons rien dire ! Je regrette, mais je n'adhère pas à cette théorie, car je vais prendre en compte les témoignages des personnes présentes et, pour l'exemple de la Balle Magique, me fier au film de Zapruder.

    Plus globalement, en m'adressant à vous deux, au lieu de me dire que vos expériences respectives en armes à feu (que je ne remets absolument pas en cause) vous amènent à ne pas croire à la théorie de la Balle Unique, prouvez-moi par du concret, en se basant sur des preuves mises à notre disposition que j'ai tort (je ne demande que ça, car cela ne ferait que renforcer la théorie du complot à laquelle j'adhère).

  • #6

    Krom (lundi, 09 avril 2012 17:53)

    Salut a toi =) Je tient a te féliciter pour ton cite très complet. Tu a réussit a me faire un peu changer d'avis sur cette fameuse balle magique (même si je pense qu'il y a eu plusieurs balle). Tu t'appuis beaucoup sur les témoignage de la Commission Warren,ce qui peu paraître un peu risquer,je m'explique tout simplement par le fait que plusieurs témoignage on était modifier par le gouvernement et donc les témoignage qui parlent de 3 coups de feu sont peut être faux.Néanmoins t'on raisonnement tient debout

  • JimdoPro
    #7

    jfk-officielverite (lundi, 09 avril 2012 18:07)

    Merci Krom. C'est vrai, je pars du postulat qu'il n'y eut que trois coups de feu tirés en me basant sur les témoignages devant la Commission Warren qui, pour faire simple, vont tous dans ce sens. Après, c'est sûr, si ils ont tous été falsifiés, cette page n'a plus lieu d'être. Mais franchement, comment peut-on croire cela ? Je veux bien admettre qu'il y en ait eu quelques uns, comme celui de Julia Ann Mercer, qui aient pu être modifiés car ils allaient à l'encontre de certaines des conclusions officielles (Mercer reconnut Ruby à Dealey Plaza quelques dizaines de minutes avant l'assassinat à bord d'une camionnette. D'après elle, il déposa un homme équipé d'un fusil qui se dirigea vers le Grassy Knoll). Mais de là à penser que les dépositions des dizaines de témoins (j'en dénombre plus de 200) qui certifiaient qu'il y avait eu 3 coups de feu ont toutes été falsifiées, ça me paraît beaucoup trop gros. Si c'était vrai, tous ces témoins ce serait manifestés. Or le nombre de témoins qui disent que leurs dépositions ont été falsifiées est relativement faible.

  • #8

    Alain (mercredi, 06 juin 2012 21:09)

    Bonjour
    J'étais jeune au moment de l'assassinat et c'est sur le tard que je m'y suis intéressé; et j'ai suivi toutes les gradation dans les différentes théories. Je suis arrivé au bout de nombreuses années à la conclusion logique que Oswald a bien tiré, qu'il était le seul tireur; y a-t-il eu complot? C'est una autre histoire. En ce qui concerne la balle unique, étant médecin, et m'étant intéressé au côté balistique et au côté médical, je crois effectivement qu'une seule balle a pu faire sept blessures.
    Mais, mais... je suis gêné tout de même par l'aspect de la balle. Je rejoins un peu l'avis des intervenants précédents: il n'est pas normal que la balle soit si peu déformé. Par ailleurs, une balle n'arrive pratiquement jamais la pointe en avant comme si c'était une fusée. elle arrive souvent de travers, et à fortiori après avoir traversé plusieurs organes.
    Il est dommage que l'autopsie ait été baclée car on n'a aucune idée des lésions internes qui ont été faites sur JFK. enfin, la manière dont cette balla a été trouvée, là aussi est suspecte.
    Mais, mais ... encore. Il me semble qu'une analyse fine, très récente, avec des technique moderne par je ne sait plus trop quelle technique aurait démontré que la balle retrouvée sur le brancard, donc cette balle unique est bien celle qui a touché les deux hommes (en comparant la balle avec les débris trouvé çà et là).
    Je vais faire des recherches pour essayer de retrouver les références
    Amicalement

  • #9

    Titi (vendredi, 20 juillet 2012 22:03)

    D'abord bravo au rédacteur de ce site. J'apprécie beaucoup le souci du détail et l'esprit d'analyse. L'assassinat de JFK m'a toujours interpellé. Pour en venir au fait, cette fameuse balle magique, je me suis souvent dit qu'il faudrait faire une fois une animation 3D. Je suis ravi de voir que ça existe. Toutefois, je reste perplexe quant aux sept blessures occasionnées. Admettons que cette balle ait provoqué 4 blessures, en droite ligne depuis le dos de JFK, ça je peux le concevoir. Donc comment expliquer les 3 autres blessures ? Si on se base sur les divers témoignages, on admet 3 tirs. Peut-on imaginer que sur les 3 tirs, un 4ème tir ait été fait simultanément avec le 2ème tir des 3 tirs admis ? Du coup on entend toujours 3 tirs, mais en réalité, 4 ont été tirés, dont 2 simultanément. Une hypothèse. Reste à définir l'angle de tir. Qu'en pensez-vous ?

  • JimdoPro
    #10

    jfk-officielverite (vendredi, 20 juillet 2012 22:56)

    L'hypothèse d'une quatrième balle tirée simultanément n'est pas nouvelle. Toutefois, elle ne me paraît pas crédible. Si l'on admet, comme tu le dis, que la première balle balle a pu créer 4 blessures (c'est-à-dire la blessure d'entrée dans le haut du dos de JFK, celle de sortie par sa trachée, puis celle d'entrée par le dos de Connally par l'aisselle droite et enfin celle de sortie par la poitrine droite), cela veut dire que les 3 autres blessures sur Connally (entrée et sortie dans le poignet droit + cuisse gauche) ont été occasionnées par une autre balle. Or, à aucun moment, à part celui où Kennedy est touché à la gorge, Connally ne fait un geste brusque, en l'occurrence du poignet, ce qui aurait logiquement dû arriver s'il avait effectivement été atteint à cet endroit. Le seul moment où il fait un tel feste, c'est quand JFK est touché à la gorge.
    De plus, la question principale est celle-ci : si quatrième tir il y eut en simultané avec un autre, quel est cet autre ? Le premier, on le sait, touche JFK et Connally. Dans l'ensemble, tout le monde s'accorde à dire qu'il a été tiré depuis le TSBD. Dès lors, même s'il y avait un tireur installé au Dal-Tex Building, il lui aurait été impossible de toucher le poignet de Connally sans toucher Kennedy. Ce n'est donc pas le premier tir.
    Le deuxième manque sa cible et, après avoir passé le panneau, Connally ne fait à aucun moment un geste brusque du poignet, ce qui aurait dû être le cas s'il avait été touché à cet endroit.
    Reste donc le troisième tir, la balle fatale. C'est la seule possibilité. J'ai du mal à y croire.

  • #11

    Titi (samedi, 21 juillet 2012 10:18)

    Si tir simultané il y a eu, le seul moment possible d'après moi c'est avec celui qui atteint JFK dans le dos. Mais c'est le 2ème tir non ? Le premier manque complètement ça cible il me semble. Ce 4ème tir "masqué" n'a comme tu dis pas pu être tiré depuis le Dal-Tex Building, aucun angle de tir possible. Mais pourrait-il avoir été tiré par le même tireur du coup fatal ? La balle ne serait pas venue de dos mais de face sur le poignet de Connally et par ricochet touche sa cuisse gauche. Pure hypothèse bien sûr, mais question tout-de-même. Mon idée se fonde sur 3 tireurs. Le premier depuis le Dal-Tex mais manque sa cible, ensuite plus de tir possible vu l'angle. Le deuxième depuis le TSBD dans le dos de JFK simultanément avec le tir masqué depuis devant. Enfin le 3ème fatal depuis devant. Plausible ?

  • #12

    Agent Orange (jeudi, 16 août 2012 19:28)

    Le film de Zapruder valide l'hypothèse de la balle unique blessant Kennedy et Connally : quand le visage de Kennedy n'est plus masqué par le panneau de signalisation, on le voit serein encore une fraction de seconde. Puis les deux hommes ont un sursaut simultanément. Le président porte alors ses mains à la gorge et le gouverneur grimace de douleur. La reconstitution 3D est époustouflante. Les blessures sont bien alignées à l'instant T sur une droite qui passe par la fenêtre incriminée du dépôt de livres.

  • #13

    mike (dimanche, 02 décembre 2012 18:21)

    Attendes un peu les images ne correspondent pas entre l'animation et les images. Connally et le président étaient-ils un derrière l'autre ou Connally était un peu baissé, déplacé vers le centre et anglé?
    Je crois à cette conspiration mais les arguments ne sont pas exactes

  • #14

    eric (mardi, 11 décembre 2012 03:48)

    une balle pour de telle blessures, avec une balle intact meme si le dessus est un peut voir legerement abimé, non c est impossible! d ailleur connally tient encore son chapeu, au vue de la blessure ca serait impossible! quand au tire, cette video est trafiquée, voir photo 21 ou jfk se tient dejas la gorge apres juste le virage, et qu ensuite plus rien, non le fait que connally a eu un geste en meme temps que le tire, est du au bruit preuve en ai ,il se tourne ensuite(avec une balle au poumons au sein et au poignet ,jpense pas que c est possible,seul rambo peut! non des tires il y en a eu plus, les 3 tire qu ils entendent c est normal! car situé d un coté on entend que de ce coté, a part ceux qui on mieux entendu!

  • #15

    eric (lundi, 17 décembre 2012 02:45)

    je preciserais que si je recevrais une balle par derriere, le premier geste est de mettre les bras derriere meme si cela parait pas possible! il met ses mains directement sur sa gorge donc c est plus possible que la balle venais de devant et que connally est reagit a cette balle qui la frolé! dailleur il le dira lui meme.

  • #16

    Frédéric (mercredi, 26 décembre 2012 22:07)

    En effet ce n'est pas facile de trancher...Qu'une ogive ricoche, c'est plus que possible, j'en ai déjà parlé dans dans un autre message. Les changements de trajectoire peuvent être surprenant !

    Maintenant si je peux, en partie seulement, adhérer à l'hypothèse de la balle magique; alors la trajectoire n'est pas celle indiquée par le schéma. La trajectoire semble en réalité plus directe que l'extravagant schéma officiel.

    Traversée du corps de JFK puis atteinte du corps de Conally. Blessures d'entrée puis de sortie à l'avant du thorax, ca se tient.

    Après atteinte du poignet en 2 endroits, puis atteinte de la cuisse gauche.... Ca commence à faire beaucoup... A moins que la main de Conally n'ait été dans l'axe de la trajectoire, ne tenait-il pas son stetson de la main droite et prêt de sa poitrine à ce moment là ?

    Sur le film de Zapruder, j'aurai tendance à dire ceçi : Qu'est-ce qui nous garanti de la parfaite intégrité de ce film ? Est-il envisageable qu'une manipulation de celui-ci ait eu lieu ?

    Sur le nombre de tirs : le témoignages vont de 2 à 6 détonations... Soit donc une moyenne de 4. On peut aussi raisonnablement penser que 2 tirs ait eu lieu simultanément, désolé, mais cette hypothèse n'est pas si facilement que cela balayable d'un revers de main. Par le simple fait que les tireurs en visée sur l'objectif attendait le feu vert probablement d'un coordonnateur principal à la radio. Ils font feu à peu d'intervalle, et dans ce cas que 2 munitions ait été tirée simultanément n'a rien d'improbable.

    Et qu'en est-il du véhicule ? Quelles traces d'impacts ont été relevées ? Je suppose que là aussi, le travail d'investigation a été curieusement bâclé ? Et la voiture ferraillée quelques temps plus tard ?

  • #17

    Frédéric (mercredi, 26 décembre 2012 22:31)

    Après relecture de vos explications et revisionnage de l'animation 3D, outre le fait que je suis absolument daccord sur le fait que la balle qui traverse JFK arrive de l'arrière et ressort par sa gorge, ca ne fait l'ombre d'aucun doute.

    Effectivement, c'est tout à fait plausible cette trajectoire de balle qui provoque 7 blessures. Ca se tient.

    Mais la trajectoire réelle n'a effectivement rien à voir avec le schéma présenté officiellement.

    Après la sortie du corps de JFK, elle entre dans l'aisselle de Conally qui se tient de biais. Elle prend une trajectoire descendante et brise en sortant la 5ème côte droite, rencontre sur son trajet le poignet qu'elle traverse et, subissant l'ultime changement de trajectoire, va se ficher dans la cuisse.

    C'est, vu ainsi, tout à fait plausible.

  • #18

    Frédéric (jeudi, 27 décembre 2012 11:14)

    Renseignements techniques sur le fusil mannlicher-carcano, ou plutôt sur sa munition de base :

    Calibre 6.5x52. longueur de l'ogive : 3.02 inches, longueur de l'étuit : 2.05 inches, diamètre du bourrelet de l'étuit : 0.448 inches, poids de l'ogive : 123 grains, vitesse initiale en sortie de canon : 2450 m/sec.

    D'après V. Hogg et J. Weeks : "les armes légères du XXe siècle", éditios De Vecchi.

    Concernant le tireur de face placé derrière la palissade du grassy knoll, j'ai tendance à imaginer qu'il ne devait pas utiliser une arme datant de la seconde guerre mondiale... Mais plutôt une arme mderne en dotation dans les forces armées à l'époque.

    L'une d'entre elles, sortie peu avant en 1960, était le fusil Remington 700 en 7.62 OTAN (mais plusieurs calibres sont disponibles pour cette armes. Comprendre : plusieurs canons de calibres différents sont montables sur le boîtier de culasse).

    Mais ce n'est qu'un fusil parmi tant d'autres, celui-ci aurait pu être employé notamment, moderne et convenant bien à un tir à faible distance.

  • #19

    eric (mardi, 05 février 2013 02:56)

    dans tout les cas de figure je suis certain qu il y a eu plus de 3 tires! le tire a la gorge est une preuve au vu de l image ouj.f.k. porte ses mains a la gorge,le geste serait pas pareil si il venait de derriere! et arretont de dire que connally a été touché en meme temps que jfk ,des tirs ont été tiré simultanément c est pour cela que connally a eu le meme geste, et comme je l ai deja dit comment ferait-il pour garder son chapeau a la main? vue que la main ait ete touché!pas possible désoler! et comme je re dit seul rambo peut le faire.. beaucoups ont entendus 3 coups de feu, beaucoups ont entendu plus de 3 coups de feu, et peut ont ete interrogé!il fallait que ca se fasse vite donc beaucoups de tire en simultané! balle sur le par brise, sans touché le capot,pas possible vue l angle de tire, balle sur le tableau de bord, balle sur le talus, balle pas loin de tague,balle dans le dos,sans compter biensur ce que j avance sur connally jfk, la traché faite sur jfk etc... j en passe, quand je regarde le film(qui lui est trafiqué) connally n est pas dans la position que tu indiques sur ton schéma! a mon avis tu t échappes de la réalité pour donner une petite faveur a ce carlier qui avait surement besoin de fric! tu vois j ai eu beau lire et relire j arrive pas a etre convaincu de tes dires a ce sujet!

  • #20

    Yvan (lundi, 04 mars 2013 16:39)

    Chapeau pour le site.
    Il y a quand même une chose très étrange qui vient démolir ta théorie, c'est le fait que lors la reconstitution des tireurs d'élite non jamais réussi à refaire le "sois disant carton"de Lee Osvald . Il y avait ( et toujours) cet arbre sur la trajectoire. Ensuite le coup fatal est celui à la tête et la, le film de Zapruder montre bien que la tête de JfK part de l'avant vers l'arrière, physiquement un coup venant de l'arrière ne peut faire ça. Ensuite lors de l'autopsie c'est l'arrière du crane de JFK qui est explosé or on sait que c'est à la sortie qu'une balle fait le plus de dégâts. Alors qu'en penser?

  • #21

    Patrice HUFF (jeudi, 07 mars 2013 20:00)

    Les témoins déclarèrent avoir entendu trois coups de feu certes, mais influencés par la version officielle qui très tôt martela trois coups de feu pas un de plus....

  • #22

    Patrice HUFF (jeudi, 07 mars 2013 23:04)

    Site vraiment très intéressant...mais je ne peux me laisser convaincre par la véracité de la balle unique. En effet, une balle ayant occasionné autant de blessures ( sans oublier les fragments de métaux dans le corps de Connaly ) ne peut pas à mon avis ressortir dans cet état. Ensuite, le pare-brise de la Lincoln a clairement été touché par une balle...si ça avait été par un éclat comme le prétendent les warenistes, la balle devrait être dans un autre état que cela.Comment le gouverneur fait-il pour garder son chapeau avec un poignet brisé, et pourquoi ne pas le croire lorsqu'il maintient mordicus qu'il fut touché par une autre balle que Kennedy ?
    Enfin pour finir, quid des témoignages de tous les médecins de Parkland, qui n'ont vu dans la blessure à la gorge rien d'autre qu'un orifice d'entrée ?
    Et cette balle...."retrouvée" sur un brancard de l’hôpital... non vraiment, cette histoire de balle unique n'est pour moi rien d'autre qu'une tentative désespérée de justifier le fait qu'on n'ait " trouvé " que trois douilles...

  • #23

    Valynk (mardi, 20 août 2013 21:17)

    Toute cette histoire qui est racontée sur ce site n’est que pure invention de la commission Warren, qui comporte cependant plusieurs points noirs qui prouvent que ces tirs ne provenaient pas d’une seule et même personne et qu’une balle ait pu faire 7 blessures.
    1. Par ce que d’après la commission Warren, il s’est passé 1,6 secondes entre la blessure de Kennedy et celle de Connaly (Donc la balle a pu rester en l’air pendant cet intervalle de temps avant d’atteindre Connaly)
    2. En analysant la vidéo de Zapruder on a pu constater que l’intervalle entre ces 3 tirs est d’environ 5 à 6 secondes. Chose qu’on ne peut pas faire avec ce type de fusil et surtout avec cette précision. Et d’ailleurs personne n’a encore réussit jusqu’à présent à reproduire avec ce type de fusil une telle prouesse digne d’un film de Lucky Luck.
    3. Et après le tir, on voit beaucoup des gens courir vers les palissades derrière lesquelles des témoins sur place ont entendu provenir les coups de feu.
    4. Et en dernier lieu, c’est le mouvement de la tête de Kennedy lors de l’impact du dernier tir où on voit sa tête projetée en arrière. Qui montre qu’il y a eu au moins une balle tirée en face de Kennedy. Ce qui corrobore bien à la version des témoins qui ont entendu des tirs derrière les palissades.
    A moins que je ne sois débile, cette théorie de la balle magique et du tireur unique ne tient absolument pas débout.

  • #24

    Yep (lundi, 26 août 2013 10:57)

    Je ne connais pas les éléments du dossier.

    Mais essayer de connaitre le nombre de balle tirets grâce au son des détonations ça me parait très difficile.

    - Déjà la simple présence d’écho.
    - Choc supersonique si la balle se déplace plus vite que le son.

    Des éléments qui tendent a surestimer le nombre de coup de feu. Si il y a eu 3 balles de tirer je suis pas surpris que certain est entendu 4 - 5 - 6 détonations.

    Ensuite, la vérité c'est qu'on ne saura jamais ce qui s'est passer. Et que ça m’empêche pas de dormir. Certes ça n'apporte rien au débat, mais personne ne pourra apporter quoique soit de tangible.

  • #25

    Saru (lundi, 04 novembre 2013 00:42)

    Bonsoir à tous,

    Je viens de lire les divers commentaires laissés ici et là, mais je ne peux m'empêcher de penser à cette balle qui occasionna 7 blessures!!!!!!
    Franchement, même Nicky Larson n'aurait pu le faire ( et bon sang qu'il est bon^^)
    Ensuite, sans parler de complot ou autre, je trouve quand même étrange que tous les témoins ou personnes suspectes soient morts de façon fantasmagorique.

    Ps: si j'ai bien compris, le gouverneur s'est mangé une balle dans le bras, mais garde son chapeau dans la main?!?

  • #26

    syd (mardi, 05 novembre 2013 14:12)

    apres avoir lu attentivement ce resume et les differents commentaires..
    oui il n'est pas possible de dire precisement le nombre de balles tirees (3 ou 4) , mais comment expliquer les blessures de Connaly (poignet et cuisse), autrement que l'explication que la balle magique?
    j'ai lu differents commentaires qui remettaient en cause cette theorie par le mouvement de tete de JFK, a ceux la j aimerai repondre , en qui ce site dir le contraire?
    il ne parle que d'une balle magique celle tiree de dos , il est possible ensuite qu un tireur derriere la palissade finisse le "travail" avec la balle mortelle.
    et poru finir et repondre a valynk egalement, comme poru la balle de fasse, a aucun moment sur ce site, il est fait mention d'un seul tireur, donc pas besoin de l'argument de la rapidite de tir avec ce fusil....

  • #27

    LipoutouM (mercredi, 06 novembre 2013 17:33)

    Pour répondre à Valynk à propos du mouvement de tête, si tu regarde bien le ralenti, sa tête part un peu vers l'avant et ensuite elle repart vers l'arrière.

  • #28

    JeanmarcV (dimanche, 17 novembre 2013 22:29)

    sur la photo du dos de JFK indiquant le trou d'entrée de la balle dans le dos, on ne voit pas de blessure de l'arriere droit de la tête ( alors qu'indiquée comme importante par les medecins de partland ) ????

  • #29

    Sandrine (lundi, 18 novembre 2013 04:21)

    La localisation d un orifice de balle dans le haut du dos et celui de la george sont alignes de bas en haut ,la pomme d adam etant situe plus haut que le plus haut point du dos.la trajectoire de ce tir serait donc du bas vers le haut.ceci est difficilement compatible avec un venant du tbsd,de plus l alignement d un tel tir ne permet plus d expliquer les blessure du senateur ir

  • #30

    cyrill (lundi, 18 novembre 2013 17:06)

    On parle de 3 tirs en 8 secondes si je ne m'abuse a une distance de 78m environ avec un fusil italien, il me semble, pas vraiment moderne (c'est le cas de le dire) sur une cible mouvante de plus qui s'éloigne dans un axe du haut (immeuble) vers le bas (voiture) sur une cible ( la tête en l'occurrence) qui fais grosso modo 25cm sur 15cm , le tout avec un stress et une pression maximum due à la situation !! est ce que des tireur d'élite a l'époque ou aujourd'hui on essayé de le refaire ? A mon avis faut être sacrement fort en ball trap et c'est peu dire !!

  • #31

    laertes (vendredi, 22 novembre 2013 15:34)

    Votre raisonnement sur l'explication de la balle magique ne tient pas la route . Vous oubliez les blessures occasionnées par la deuxième balle ... Voilà une balle qui traverse deux corps, fait éclater des os dans le deuxième corps ce qui est déjà quasi impossible (et cela n'a rien à voir avec la décélération car la résistance plus la vitesse de l'éloignement de la voiture la rendent impossible) et qui trouve l'énergie de traverser le poignet où il ya plein de petits os , de ressortir et d'entrer dans la cuisse de Connolly ?? Vous vous foutez du monde ou quoi ? Sans parler de la trajectoire bizarre, rien que ce fait montre que le gouverneur a raison !!

  • #32

    fox (vendredi, 22 novembre 2013 19:45)

    comme disait sans le citée un des plus grand génocide ..plus le mensonge est gros plus les gens croiront ...

  • #33

    alain (samedi, 23 novembre 2013 10:18)

    ceux qui croient a la balle magique, aiment bien croire aussi au pere noel - ou aux extras terrestres - ca leur leur fait du bien de croire en quelque chose -
    vous n y connaissez rien en balistique, messieurs les chasseurs- vous n etes pas criminologues-
    JFk officiel verité a fait une demonstration irréfutable de la trajectoire de la balle-
    par contre, il reste a eclaircir celle qui a fait exploser le crane de JFK et rejeter sa tête en arrière -

  • #34

    François (mardi, 10 décembre 2013 20:52)

    Bonsoir regarder sa et dit moi se que vous en penser !!!!
    http://www.youtube.com/watch?v=yWTt-svrXRE

  • #35

    yazou (jeudi, 12 décembre 2013 16:58)

    Bonjour à tous,
    après avoir visionné le documentaire du lien ci dessus, de grandes zones d'ombre demeurent cependant.

    En effet, je trouve que l'explication de la balle "C" la dernière balle donc est très vite
    élucidé...beaucoup trop vite à mon sens et ceci s'en prendre en compte les dires des médecins légistes ainsi que tout le personnel soignant qui ont approché JFK aussitôt son arrivé à l'hôpital dénonçant un trou béant à l'arrière du crane.
    Tout ceci sans également prendre en compte les témoignages des motards qui suivaient la limousine (l'un d'eux celui de gauche), donc à l'arrière gauche de la limousine, a reçu une grande quantité de matière cérébrale venant de JFK. Ceci donnant une information capitale quand à l'hypothèse de la provenance de cette balle. Définitivement impossible que la balle vienne de derrière!

    Ensuite pourquoi pas l'idée du poteau ou du feu lui même qui dévie la première balle, c'est loin d'être idiot mais aucune étude sérieuse concernant la trajectoire de cette balle après avoir heurté ce Feu tricolore en question.

    Et surtout, oui surtout, le témoignage de cet homme qui donne l'intervalle des détonations qu'ils à entendu ce jour là. bahmmm...babahm les deux dernières détonations étant à un intervalle beaucoup trop serré pour un fusil à verrou.
    Une question primordiale également:
    "Pourquoi le tireur en question n'a t'il pas tiré de face quand la voiture arrivait sur lui juste avant le virage?"
    Ainsi, il était pratiquement certain de toucher sa cible du premier coup !
    Au lieu de ça il attend qu'il soit de dos et que la voiture passe sous les l'arbres, ce qui a pour conséquence de perdre sa cible pendant un instant donné au risque que la voiture accélère et qu'il ne puisse plus verrouiller sa cible!

    D'autres questions tout aussi troublantes!!

    Tous ces témoignages non pris en compte, "passé à la trappe"....

    Les informations sur un attentat imminent à forte probabilité à Dallas laissé de côté.

    Que fait t'on également des photos prisent de la limousine montrant une balle dans la voiture entre les deux pare soleil ? Ah, une balle de plus...

    Qu'est ce qu'y lui à pris au chauffeur de ralentir à ce point dans de telles circonstances. C'était son métier non?

    Le micro d'un motard laissé "ouvert" et après analyse, plus de 3 coup de feu aurait été tiré en prenant compte des échos!

    A t'on jamais vu dans toute l'histoire un autopsie aussi rapide et mal gérée, de surcroît sur un président?

    Pourquoi ces photos truquées de cette autopsie?

    La trachéotomie à l'emplacement de l'entrée d'une balle et non pas la sortie...

    La balle dans le dos et non pas dans le cou de JFK n'est pas ressortie du corps.
    (Réf:Photos de l'autopsie)

    Bref, s'il y a eu complot, un bon complot est quelque chose que l'on ne démontre jamais !

  • #36

    Virkiel (mercredi, 12 février 2014 15:51)

    Etant en pleine lecture du livre Hentz, et en ayant fait de nombreuses lectures annexes, ce site est richement fourni mais je reste duditatif concernant la théorie de la balle magique, et ceux pour plusieurs raisons :
    1) Le nombre de coup de feu n'est pas une affirmation stricte et acceptée de tous, il existe des interrogations, car il a été relevé dans le film de Zapruder que ce dernier a sursauté 4 fois pendant qu'il filmé, cela peut nous confirmer qu'il y a eu au moins 4 coups de feu. La théorie officielle accrédite 3 coups de feu, mais ce n'est nullement une vérité.
    2) comme dit ci-dessus, la balle a atteint le dos de JFK et non pas la nuque, mais plus problèmatique est que ce n'est pas par le dos que la balle serait entrée mais par le coup (les médecins qui ont tenté de le sauver à Dallas ont été nombreux à l'affirmer avant que le FBI s'en mêle). Ce faisant en entrant par le coup et en ressortant par le dos, la balle viendrait du haut pour descendre, en adéquation avec la présence d'un tireur caché sur grassy knoll (monticule en hauteur mais bien moins haut que le 5 étage du TSBD).
    3) L'état de la balle, elle est plutôt en parfait état après le parcours qu'elle a fait, et surtout les circonstances douteuses de la manière dont elle a été trouvé. Elle serait tombé de la jambe de Conally lorsqu'il a été mis sur un brancard. Partant de là, vous ne trouvez pas ça étrange qu'une balle tombe de la sorte, sachant qu'elle a du rentrer dans la cuisse de Conally. Et n'étant pas un arbre ou quelque chose d'un peu plus solide, la balle l'aurait travers.
    4) Un autre problème se pose, les radiographies faites peu avant la mort de Conally atteste la présence de résidues de 2 balles dans son corps. Donc soit 2 balles seraient passées, soit la balle serait fortément endommagée, ce qui n'est pas le cas de la pièce à conviction 399.
    5) Enfin l'arme en elle-même pose problème, les premiers policiers arrivaient sur place au 5ème étage de la TSBD ont affirmé que le fusil n'était autre qu'un mauser allemand, et non pas la carabine italienne. Je pense que les policiers sont à même de faire la différence. Et je viens de regarder moi-même les deux armes, il y a quand même une différence. Mais surtout très important, l'arme supposé d'Oswald était rouillé et la lunette défectueuse, donc accepté la balle magique comme tu le dis, c'est affirmé qu'elle serait partie du 5eme étage du TSBD. Et à mon sens, trop d'incohérences.

    et je suis les avis de yazou, car il y a beaucoup de témoignages qui n'ont pas été retenus voire même volontairement omis. On a même passé sous silence la description des blessures de JFK faite par Jacqueline kennedy à la commission warren, et simplement squizzé par la commission Warren.

  • #37

    Richard (mardi, 08 avril 2014 10:41)

    La 3eme balle est ressortie de la tète de JFK mais ou est elle??

  • loading